Neige en décembre, highway to Noël

Il y a des signes qui ne trompent pas.

Nous venons d’inaugurer le concept du Météo-Concert, puisque nous avons rempli les oreilles de quelques milliers de têtes blondes, rousses et brunes d’un certain « Bonhomme de neige » le jour où on nous annonce nos premiers flocons (donc, avant de mettre une dinde au four, n’oubliez pas d’écouter « L’oiseau de feu »). Et puis les truffes coulent, les oreilles rougeoient, les mains blanchissent (enfin, les miennes), le ciel se grise et les grelots grelottent… on serait pas en décembre ?

De retour à la maison, blottie dans des mailles de luxe, j’ai une furieuse envie de frissonner, mais pour une voix bien chaude, cette fois. Je sais qu’on a déjà dansé un slow ensemble il y a pas si longtemps, mais…en ce moment, je groupise en peu Alex Turner. Et puis là, avec Miles Kane, dans son petit costard trop sage, s’accompagnant au tambourin, avec ce fond de violons façon sixties, il me fait quasiment l’effet d’un bon vin chaud à la cannelle. Miam.

Tiens, puisque c’est ça, je m’en vais sortir mon sapin électrique (rouge, forcément) et me déguiser en renne d’un soir!