Lady Gaga mérite des gifs

J’aurais dû me méfier et ne pas prononcer son nom hier soir, même à la légère, car on dit de certaines harpies que leur ouïe est fine et que leur vengeance frappe sans pitié…

À ma décharge, comment aurais-je pu prévoir que celle que je n’avais jusque là entrevue qu’en photo (déguisée en entrecôte), ou peut être 30 secondes en vidéo, allait me tomber dessus violemment au moment où j’ai arrêté mon lecteur DVD, me faisant ainsi choir brutalement du paradis cinématographique dans l’enfer façon Meuh 6 ? J’ai pris peur, j’ai été vilaine et la sorcière m’a punie à coup de GMI (Grande Méchante Insomnie). Après trois pauvres heures de sommeil, et par peur de ne pas tenir le choc si la chose se reproduit cette semaine (qui ne contient rien qu’un dîner où il faut se maîtriser un peu et trois concerts) , j’ai donc décidé de demander à la lune pardon à la dame.

Chère Miss Neuneu Lady Gaga, je te prie de m’excuser pour mes propos d’hier. Non, tu n’es pas effrayante, j’admire même ton goût vestimentaire très sûr. Il est même probable que je te demande où tu t’es procuré ce jus de schtroumpf que tu as utilisé pour teindre ta perruque. On te dit vulgaire et trop dénudée, mais tu as bien raison : quoi de plus naturel que de montrer ses fesses pour vendre de la bouse ? Et puis c’est très ingénieux et du meilleur goût de porter un string par dessus son collant pour l’empêcher de descendre, moi je n’y aurais jamais pensé.

Mais ce qui chez toi m’a touchée hier plus encore que le reste, ce sont la grâce de ton absence de graisse (tu as des très beaux os bien saillants), et tes talents de danseuse adaptés à tes chorégraphies sublimes et délicates.


(oui, en ce moment, je tricote des gifs)