Accorder ses violons

À environ une heure de mon premier « quatre cent quarante deuuuuuuuuuux » hautboisé du jour (oui, 442 Hz, c’est la fréquence du la de nos jours, son cours a légèrement monté avec le temps, et dans un orchestre c’est au hautbois qu’est confiée la mission de l’accord) (même si l’accord c’est un peu comme synchroniser ses montres avant une mission secrète, je sais de source sûre qu’il y en a qui font semblant), je découvre que même pour leurs guignolades les plus rocambolesques, certains continuent à ne négliger ni leur justesse, ni la qualité du son. J’avais montré ici le dernier délire des OK Go, je crois que j’apprécie presque autant les préparatifs.

Bon, je file retourner préparer mon tour en Chevrolet à moi, parce que oui, c’est demain, et qu’en plus c’est notre grand retour à la webtélé en live. Viens nombreux devant ton écran !