Petite mort

Hier soir, j’ai valsé à cinq temps avec Piotr Illitch, dansé jusqu’à en perdre le souffle, la tête et le sens de la verticale (notre symphonie Pathétique, à mon avis le clou du concert d’hier soir, est toujours visible ici). Résultat : aujourd’hui mon corps est à peu près dans le même état que si j’en avais fait autre chose de moins avouable, il est mort de chez mort, il a mal partout jusque dans ses os et il sourit bêtement. Quand on te dit qu’il faut faire de la musique…

Je te branche de la pop légère et dégraissée jusqu’à l’os pour fêter ça :

Islands – Hallways.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s