Vacances amalfitaines

C’est qui qui ? C’est qui qui va profiter d’une mini virée bureau au pays des pizzas et des babas et des Capri c’est fini pour aller se remplir les yeux et vider la cervelle quelques jours en bord de mer (et crois-moi, en dépit des apparences, elle en a plus besoin que jamais, la cervelle, j’espère qu’ils ont des belles bennes à recyclage de pensées engoudronnées et autres idées toxiques là-bas, parce que c’est une vraie poubelle, ce machin) ?

Eh ben c’est moi. Moi, ce truc que j’avais rangé depuis bien longtemps dans un coin et que depuis que je l’ai retrouvé je ne sais plus trop quoi en faire de vraiment bien. Mais c’est promis, on y travaille.

En attendant, viens, on saute de joie façon Philippe Halsman

En passant

Alimentaire, mon cher Watson

Gününüze sanat katalım dedik! #izdensize #DesiréeDeLeón #100daysoftinythings

A video posted by İz Koçluk (@izkocluk) on

Ne pas avoir peur de me lancer à goûter des saveurs inédites ou originales, changer de crèmerie si je veux, consommer de préférence local, ne finir mon assiette que si j’en ai envie et me goinfrer si ça me chante, ne jamais avoir la sotte idée d’acheter des aliments que je n’aime pas ou qui ne me conviennent pas, privilégier la qualité et le bon, et si je peux – j’aime avoir le beurre et l’argent du beurre – me faire du bien tout en me faisant plaisir… Et si je décidais (enfin !) de vivre aussi simplement que je mange, remplis mon frigo ou passe une commande au restaurant ?

Vidéo

Solo

Gratter poncer scier décoller… ce retour aux choses moins alpestres de la vie sera donc placé sous le double signe du bricolage et de la reprise des tête-à-tête avec Marcel. Je me demande (peu) ce qui va me provoquer le plus de cauchemars…

Solo