Les seigneur des escargots: le retour du renne.

J’ai toujours été une fille sensible. Et tout particulièrement au niveau de la truffe: à la moindre émotion, la plus ridicule des contrariétés, au plus petit soupçon d’éventualité de larme ou de honte, et surtout au premier frimas, le naseau frémit rougit. C’est aussi inévitable qu’un énième nouvel alboum d’Indochine. On aurait du, dans un […]

Lire la Suite