La rançon de la glande

J’en appelle aux chèvres, escargots, mouflons, orignaux, aurochs, vikings, walkyries, à Belzébuth et à tous les démons cornus de l’univers : Rendez-moi ma corne, vite ! Ma mienne à moi, celle des doigts de ma main gauche, qui s’est fait la malle pendant ma semaine de vacances, et qui me fait furieusement défaut quand j’ai […]

Lire la Suite

Vous marchiez ? J’en suis fort aise. Eh bien ! Courez maintenant.

Voilà, c’est une certitude : en ce début de semaine, les roues ont des chapeaux et je démarre dessus. Mais on ne me fera pas râler même si je vais souffrir pour cause de rien foutage mais là c’est ma faute, parce que le plat principal des concerts à venir c’est le Concerto pour orchestre […]

Lire la Suite

Scène de ménage #2

Je crois bien que mon Marcel va bouder. Je sens qu’il ne dira pas un mot sur mon joli teint très légèrement désendivé, pas un compliment sur le galbe de mes gambettes, pas une question sur la splendeur de l’île du Cap Vert sur laquelle j’ai joué au joyeux dahu toute la semaine, non non. […]

Lire la Suite

Allegro Risoluto (ma non troppo)

Vautrée dans mon train avec le néon pour témoin, je réalise que je n’ai en ce début d’année civile pas sacrifié au rite du moment qui consiste à faire le bilan de l’année écoulée et à prendre des résolutions pour celle qui vient de prendre son envol. Symptôme d’une certaine satisfaction, sans doute, et d’une […]

Lire la Suite

Le coup de la frangipane

Oui, je pourrais te faire le coup de la frangipane, sans problème. L’histoire facile qui pourrait te tirer des larmes de rire apitoyé (ou pas), une vraie histoire de souvenir à la noix avec l’odeur de la craie dedans. Un récit qui expliquerait pourquoi j’ai un problème avec la galette (et pas que parce que […]

Lire la Suite

Ciel, mon mari !

Il y a peu, Marcel (oui, Marcel c’est mon mari) m’a fait tout un pataquès sur le thème « tu me délaisses, tu ne me vois plus, on est en désaccord sur tout ». Pénible ! Tout ça parce que depuis avant Casse-Noisette déjà je devais lui changer une corde et lui passer un coup de chiffon […]

Lire la Suite

Rhume Express

Il ne faut jamais vendre la peau de l’œuf avant de l’avoir roulé dans la mousse. Il y a quelques jours, je me vantais stupidement d’avoir réussi à assassiner mon rhume dans sa coquille. C’était sans compter sans la loi quasi universelle qui veut que des bonnes vacances sont des vacances malades. Mais fichtre bougre, […]

Lire la Suite

La döbbh (page 235 du catalogue 2012) du dimanche

Laid, anti-festif, nostalgique, puant la routine, l’absence de renouveau, et au bout du compte triste à en crever, ce titre mal meublé venu de la Suède est donc tout l’inverse de ce que je nous souhaite à tous pour 2012 (l’année du flouze, et c’est pas pour dire mais on va sacrément en baver des […]

Lire la Suite