Ils jouaient du piano debout

Comment sauter des fleurs au piano comme on saute du coq à l’âne ? Très simple : poster une photo d’un bouquet de pivoines qui commence à mourir, parce qu’il n’y a rien de plus mousseux, touffu, beau et délicatement odorant (ce qui ne se voit pas à l’image, je sais) et que décidément j’aime […]

Lire la Suite

Ne me gratte pas

Ne me gratte pas Il faut évoluer Tu peux m’oublier Saloperie de zona * * à chanter en noir et blanc, en tremblant et en transpirant RÂÂÂÂÂ !!! Ce gif énervant n’a absolument rien à voir avec le sujet, quoique. Donc oui, rââââ, ceci est le coup de gueule d’une moule d’une femme transformée en […]

Lire la Suite

La daube qui donne le ton du dimanche

C’est tout ce que j’ai trouvé comme excuse pour dire que je risque d’être un chouia intermittente de la bloguerie ces jours-ci : je me prépare pour les Jeux Olympiques de la flemme, et c’est dingue ce que ça demande comme boulot ! Les Parisiennes : Il fait trop beau pour travailler

Lire la Suite

Complètement déclaquée

Le temps de retrouver mes esprits et le fonctionnement d’internet, et surtout parce que j’ai la flemme de chercher une vidéo de bébé lama qui danse le tango en chantant de la samba, je crois que je vais me contenter du must-miaule du jour (vive les abonnements YouTube) avant de retourner faire des lessives de […]

Lire la Suite

Qui perd gagne

Devine dans lequel des deux vols je me retrouve, que rien qu’à penser aux 25 heures de voyage qui s’annoncent j’en sors déjà les kleenexs ? L’avantage étant que ce délai aura permis une dernière promenade découverte le nez en l’air à Buenos Aires, un dernier bain dans cette ville-mégamix pleine d’ambiances si différentes, où […]

Lire la Suite

La carte postale de Rio

Je sais, c’est triché : je mets un timbre argentin dessus mais vois tu, j’ai quand même des heures de voyage et un paquet de concerts à gérer au milieu de mon tourisme, et c’est que ça mange du temps ces trucs-là ! Bref, gros coup de bol pour la journée de congé à Rio […]

Lire la Suite

La daube décalée de je ne sais plus quel jour on est

Depuis notre arrivée à Rio ce midi, la moitié de mes collègues est bloquée en mode Cloclo (vomir) pendant que l’autre braille du Dario Moreno. Moi, j’ai ma niaiserie à moi dans la tête, t’en veux ? (et maintenant que je t’ai pourri les oreilles, je vais écouter du Ravel dans les coulisses)

Lire la Suite

Miau

Hop, vite fait, une image volée dans le quartier si joliment badigeonné, néo-baba plutôt bobo de Vila Madalena à São Paulo. C’est dommage, j’ai pas le temps d’en montrer plus aujourd’hui, je file travailler. Quand les poules auront des dents, peut être ?

Lire la Suite

La beauté cachée du laid

São Paulo, c’est énorme, plein de gratte-ciels pas toujours très exaltants (ah, les années 70 et 80, quelles sources inépuisables d’abommiffreuses bétonnifications merdiques !) et dans mon souvenir un peu trop lointain et succinct, ça s’arrêtait là. Aujourd’hui, planquée sous ma somptueuse capote en sac poubelle translucide façon Zorro du préservatif cape étanche indispensable achetée en […]

Lire la Suite