Let’s go Moscow !

Je devrais ressortir du tiroir le bon Moskau des familles et son « natte à chat du bist schön » mais bon, faut renouveler le stock de vieux classiques disco. Ra Ra Rasputin, Russia’s greatest love machine, c’est bien (merci Chouyo), ça me sort la Nathalie de Gilbert Bécaud du crâne, et ça danse à peu près comme au Bolchoï (parce que oui, on joue au Bolchoï mercredski, hiiiii avec 5 i !).

Bon, c’est pas tout ça mais j’ai une chapka à emballer, moi.

Marcel au pays des soviets

Bon, alors je t’ai mis de l’eau, un damart qui brille et un truc en soie par dessus (ne dis à personne que c’est un vieux pyjama à moi, je te jure que ça fait bien illusion). Tu seras pas trop ours avec les autres dans le camion, hein ? Et pis tu m’appelles quand tu arrives à Moscou ? De toute façon on se retrouve lundi au Bolchoï. Et si si, je te jure que le bonnet c’est plus prudent, la météo est formelle : ici c’est le printemps mais là-haut il fait encore bien frisquounet. Tu sais, j’aurais vraiment préféré qu’on fasse les 3500 bornes ensemble en avion… si les douaniers russes n’étaient pas aussi flippants avec leurs procédures bureaucratiques à la noix, je te jure que je ne t’aurais pas abandonné. Et surtout pas dans cette tenue !

(🐟  poisson d’avril, je suis bien trop contente d’avoir un truc à raconter ! 🐟)

IMG_3748bisS

Bon sang, c’est que je culpabiliserais presque, quand même…