De la flamme à la gerbe

J’aimerais bien ne plus entendre des journalistes s’adresser à la tenancière du Front National en opposant sa formation à un truc en vrac qu’ils appellent de manière générique "les partis classiques".

Parce que ça sous entend quoi, au final ? Que le machin-dont-je-n’ai-pas-envie-de-prononcer-le-nom n’est pas vraiment un parti politique ? Que c’est une bête pas comme les autres, et que du coup elle en est moins méchante ? Que ses électeurs ne sont que des pauvres victimes du système lassées de la chose publique qui finalement ne cherchent qu’autre chose ? Que ses discours racoleurs et démagogues qui caressent (entre autres) les naïfs dans le sens de la grogne ne viennent pas ou jamais de la bouche de gens qui ont des ambitions personnelles, aiment manipuler les foules, ne tremperont jamais dans des magouilles et patin-couffin ?

Remettons-bien les choses à leur place : le Front National est un parti politique comme les autres, point. Ses idées et revendications sont juste intolérables, dangereuses, vomitives et nauséabondes, c’est tout.

(ce petit logo est une création maison que je n’ose qualifier de "minute" de peur de faire vraiment dans l’humour à 0.2 balles., mais si un(e) professionnel(le) passe dans le quartier et qu’il a envie de peaufiner le machin, faut pas s’en priver)

About these ads

22 réflexions sur “De la flamme à la gerbe

  1. J’aime particulièrement le titre du billet. Pour tout le reste je ne peux qu’acquiescer, mais bon c’était prévisible tout ca…

    • Sûr, c’était gros comme une maison. Mais ça me saute de plus en plus aux yeux et aux oreilles, cette distinction. Et non seulement ça m’énerve, mais ça prouve que depuis toutes ces années, le discours du FN qui joue justement sur cette pseudo-marginalisation a été complètement ingéré et digéré.
      Beurk, re-vomir.

  2. Tout à fait d’accord avec toi, d’autant que cette façon de le classifier à part renforce l’aspect "victimisation" et "tous pourris" qui fait leur fond de commerce.

  3. *gasp…* dans mon canton, donc ma rue et chez mon boulanger, y’a 23,74% de gens qui ont voté FN!! Mais qu’est-ce qu’ils croient donc? (en fait j’aime mieux pas le savoir) :-((

    • Affligeant, comme la foule est malléable dès qu’on sait agiter les bons drapeaux… chez nous il fait un petit peu meilleur, même si 12.37% c’est douze fois trop…

  4. Ping : Dois-je m’abstenir… | Et pour quelques fariboles de plus…

  5. Me revoici, ça a changé par ici non ?
    Évidemment d’accord avec toi et j’ajouterai que contrairement aux autres partis (tout court), les électeurs du FN se déplacent eux dans les urnes. A bon entendeur !

  6. Ping : Partir-revenir « BULLES D'INFOS

  7. j’arrive ici grâce à miss Bulles, chouette découverte, j’ai l’impression que je vais avoir de quoi lire
    le logo est top, ne change rien, c’est parfait comme ça !

  8. Le parti national socialiste allemand avec à sa tête un certain Adolf Hitler était lui aussi un parti des plus démocratiques jusqu’à ce que…
    Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises façons de qualifier le FN. Il faut juste l’atomiser un point c’est tout (et je pèse mes mots). J’entends autour de moi dire que se focaliser sur le quart de la population susceptible de voter FN c’est oublier les 75% qui ne voteront pas pour lui. Perso, je trouve cette réflexion très dangereuse, car c’est banaliser une fois de plus la pensée nauséabonde de ce mouvement. 25% d’intentions de vote pour un parti raciste, populiste et demago, c’est 25% de trop.

    • Afin que les choses soient claires : je vomis le discours du FN, point (je crois que mon pictogramme est assez clair). Totalement et complètement. Oui, son idéologie n’est pas démocratique, et rappelle méchamment des souvenirs des années 30. Et oui,25% c’est un cauchemar.
      Sauf que cette marginalisation c’est son fond de commerce depuis le début, parce qu’en prétendant être différent il essaye de racoler tous les déçus, les fragiles et les dubitatifs de l’opinion. Entrer dans ce jeu là, jusqu’à présent, ne lui a pas été défavorable. Et que s’adresser à sa représentante actuelle comme à un genre de machin alternatif m’énerve, justement parce que je trouve que ça la sert.
      En bref, je suis complètement d’accord avec toi sur le fond, c’est plus un agacement sur la forme :-)

        • Ah ben c’est sûr, plus que si toi tu devais abandonner 20% du tien :-) (mais là tu m’expliqueras le rapport, un jour devant une binouze, car parfois je suis blonde)

        • L’État c’est toi…

          ça m’ennuie toujours de voir quelqu’un payé avec les impôts des Français (que ce soit un flic, un prof, Sophia Aram, toi) cracher dans (20% de) la soupe.

          En ce qui me concerne, je ne suis pas tout blanc non plus, puisque je tire l’essentiel de mes (forts) revenus du micmac niakoué mondialisé. Je serais prêt cependant à en laisser un gros bout, si j’ai la certitude que quelque chose va réellement protéger la mère célib «de souche» du Mirail (s’il en reste) et ses deux gosses de la noyade à force de précarité salariale, sécuritaire et identitaire.

        • Les impôts des français, je les paye aussi (oui, j’ai beau être dans une situation extrêmement privilégiée et dans une branche qui embauche rarement et pour des contrats de 3 ans, je paye des impôts, si si), et le fait que ça soit la mairie qui m’emploie n’a aucun rapport avec le fait que j’ai une opinion ou pas, non ? Il se trouve que je l’exprime un peu, et que je vote, inlassablement et systématiquement : on ne m’accusera pas d’incohérence.
          La devise de la France, me semble t-il, est "Liberté, égalité, fraternité" et pas "Individualisme, ignorance et police privée". Ce sont des valeurs que je respecte fondamentalement, contrairement à ce parti d’extrême droite (et contrairement à ce qu’il essaye de faire croire), point.
          En vérité, ce ‘est pas moi qui crache dans la soupe : je vote pour des gens qui n’ont jamais fait campagne sur la promesse d’en rejeter une partie hors de mon pays.
          Je crois bien que je ne veux plus jamais lire les mots "français de souche", "niakoué" et "précarité identitaire" ici, tu sais. Ne nous fâchons pas plus loin (je veux dire toi et moi), merci d’avance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s