George avec une tête qui fait la tête
Galerie

Cher George,

Oui, Mister Clooney, c’est bien à toi que je parle.

euh pardon, plutôt celle-là *

Cher George, donc, je suis sûre que tu aimes le Gers. Probablement ne le sais-tu pas encore. Mais je tenais aujourd’hui à te le dire : tu es face à une opportunité exceptionnelle, à savoir celle d’un changement radical. En effet, je désapprouve souvent ton goût en matière de femmes, j’avoue même que je te trouve un peu trop attiré par des bimbos dindes radasses vulgaires (je n’ai pas dit ça) pour être honnête, hein.

La nouvelle est tombée hier : toi et Machinette Jesaisplusquoi, c’est fini.

Donc si pour changer tu as envie non seulement d’une compagne au corps de rêve et pleine d’esprit, mais en plus d’une artiste talentueuse, pétillante et ayant un sens très développé de la fête (et très mal au crane ce matin), alors viens. Viens à Fleurance dans le Gers demain, tu vas voir ça va être champêtre, je te mets le plan avec un marqueur sur le Centre Culturel dans lequel on joue, tu sais, celui qui a l’acoustique flatteuse d’une boîte à godasses ?

Ça va être merveilleux, je te promets de trouver un moment entre la répétition et le concert pour aller manger un bout de foie gras avec toi. Et puis à défaut de feux d’artifices royaux, je t’offrirai une promenade sur l’eau dont le plaisir, testé et approuvé hier soir (la preuve un jour sur France Musique) est garanti 100% frais et léger.

Oh oui, George, sois mon canard et je te jouerai des rigaudons !

Ah bon, tu trouves qu’on sent très fort que je ne suis pas vraiment motivée à l’idée de me taper 3 bonnes heures de bus sur des petites routes qui font vomir demain, moi ? Bizarre…

* Et donc en passant, si tu n’as pas vu The American, je trouve que c’est un tort.